Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Viallou's Adventures in Russia
Viallou's Adventures in Russia
Insomnies, examens, et petites histoires russes

Insomnies, examens, et petites histoires russes

OH LA LA deux articles en moins d'une semaine !

Quoi, je vous avais pas dit que j'étais bavarde ? Bonjour à tous !

Cadeau pour le Nouvel An de la part Diliara, des pièces de monnaies spéciales Sotchi !

Cadeau pour le Nouvel An de la part Diliara, des pièces de monnaies spéciales Sotchi !

Article surement plus court que d'habitude (enfin si j'y arrive), je vous entend déjà soupirer de soulagement ! Je n'ai jamais la place de mettre tout ce que je veux dans mes articles, ou alors il n'y en aurait qu'un, unique, en continu, que je ne posterais jamais. Du coup, rattrapage aujourd'hui. 

 

Mise à jour

 

Depuis la dernière fois, pas grand chose, à part que Morphée a du décider que je puais de la bouche et s'est enfui loin, très loin. Vers la mi-décembre je me suis acheté des somnifères, pour la première fois de ma vie; tout le monde ne supporte pas la vie en colocation...

Le truc, c'est que j'y suis déjà habituée je pense, du coup à par m'empêcher de me réveiller, ils marchent pu vraiment. J'ai dormi entre 2 et 3h cette nuit, j'ai attendu quatre heures dans mon lit que Morphée se décide à se pointer, mais j'avais peur de prendre un cacheton et de ne pas me réveiller ce matin. Je crois surtout qu'il faudrait que j'arrête de boire du thé, mais dans ce pays, c'est impossible. Le thé, c'est une institution. J'en reparlerai un peu plus bas.

 

J'ai passé ce matin mes premiers examens. Je vous le dis tout de suite, ça n'a rien eu à voir avec les examens français. Déjà, tout est à l'oral. C'est à dire qu'on vous donne une feuille ou les sujets, vous préparez ça en max une heure, et ensuite vous passez à l'oral devant le ou la professeur(e).

Avantages : Moins de stress pendant l'élaboration de ma réponse au sujet, en tout cas pour moi. Je suppose aussi que ça forme bien les russes à se produire à l'oral, chose que les Français ont beaucoup de mal à faire. Et on connait sa note tout de suite !

 

Désavantages: Un énorme flou sur les méthodes de notation, et être à l'aise à l'oral est indispensable. De plus, les consignes sont données à l'oral en russe, donc si vous n'avez pas compris, à moins de redemander, c'est mort. 

 

En bref, c'est pas mal, mais je suis pas non plus incroyablement convaincue. Enfin, j'ai eu d'excellentes notes, même si on m'en demande très peu et que les professeurs sont très indulgents avec moi.

 

J'ai aussi commencé la rédaction de mon rapport de stage, mais même remarque, je sais que je vais travailler dur pour au final pas grand chose. Arf, au moins, j'ai la satisfaction d'un travail bien fait, hein !

 

Divers

Les Russes et leur manteau

J'ai vu ça dans un autre blog, et j'ai été heureuse de vois que je n'étais pas la seule Française à l'avoir remarqué ! Personnellement, dès que j'entre quelque part, bâtiment ou transport, mon premier réflexe est d'ouvrir mon manteau: j'ai été élevée comme ça, outre le fait qu'ils poussent bien trop le chauffage à certains endroits. Mais non, les Russes gardent leurs manteaux quoi qu'il arrive, boutonné/zippé jusqu'en haut, chapka bien enfoncée, gants aux mains. Moi, si je fais ça, en deux minutes je fais un malaise, un coup de chaleur. Eux, ranafout, ça a pas l'air de les incommoder plus que ça. On peut être serrés comme des sardines en boîtes dans un bus dont la température intérieure est de 26° (si si j'en suis sûre il l'affichent dans certains bus), ils restent ultra habillés. Et à 0° degrés dehors, beaucoup vous disent qu'il fait froid. Bref, je crois que j'ai rien compris à leur système de température interne !

 

Le Thé

En Russie, on prend le thé trois fois: le matin, le midi, le soir. Et entre ces moments, bah si vous voulez du thé, vous privez pas. Comme l'eau du robinet ne se boit pas telle quelle (personnellement j'en fais mon thé, et je cuisine avec, hein), soit vous vous promenez constamment avec une bouteille d'eau, soit quand vous avez soif, vous buvez un thé. Les prix varient de 10 roubles à 20 roubles je pense selon les cafés/cafétérias. Soit maximum 50centimes d'euros actuellement. Le thé à 4,50€ à Paris, à côté, c'est ultra cher pour de l'eau chaude et un petit paquet de thé.

Le thé se prend en général en mangeant, comme je vous l'ai si bien démontré avec mes nombreux thés pendant mon stage. On peut manger un/des pirachok/shki, du butterbröt, ou encore des petits gâteaux. Oui ça leur arrive de juste prendre un thé, mais habituellement je les vois manger en même temps. D'ailleurs le menu du midi pour moi, à la fac, la plupart du temps, c'est thé et pirashok, un seul. On se demande où sont passés mes kilos, hein.

Chose à mes yeux étrange, rares sont les Russes qui aiment toutes les sortes de thé. La grande majorité n'aime que le thé noir, et le reste aime le thé vert, mais pas le noir. Ce qui fait que j'ai récupéré du thé vert parce que Valentina en avait mais n'en boit pas. Pourquoi ? Mystère, je leur demanderai un jour si j'y pense ! Personnellement, je trouve un thé noir plus efficace le matin, mais en journée je préfère le thé vert. Et le rouge aussi. Tiens, je sais pas ce qu'il en est, du thé rouge. Okay, opération T-pot, il faut que je découvre tout ça !

 

Le système de notation dans mon université

Je ne sais pas si je vais réussir à l'expliquer clairement, vu moi-même je ne m'y retrouve pas trop.

On est notés pendant les cours, sur des présentations orales ou sur correction d'exercices. Sur combien, je ne suis pas sûr, ça a l'air de varier en fonction des matières et de ce qu'on fait. Les présentations orales, on ne fait que ça, powerpoint à l'appui. A part en psychologie je n'ai rendu aucun travail écrit !

On a des examens de mi-semestre, mais en fait, ce ne sont pas des examens. Ils appellent ça des "zatchioti", et j'ai pas vraiment compris en quoi ça influait sur nos années. Les professeurs les organisent, et les résulats sont marqués dans un carnet tout zoli, qui comprend toutes nos notes de zatchioti et d'examens durant toute l'université. J'en ai un, pas de la même couleur que mes camarades, et le mien c'est franchement une blague: pour des raisons administratives, Valentina a pris leurs programmes des trois premières années, et m'a attribué des notes en fonction de mes résultats à Paris 3 dans ces matières ou approchant. 

Tadaaaaa

Tadaaaaa

Par exemple, pour le tatare, je ne sais absolument pas comment elle a fait. On est censés connaitre 10 mots de tatare, je dois en connaître 5-6, majoritairement tirés des annonces dans le bus/métro : prochaine, station, arrêt, chers, passagers, bonjour. Voilà, ça fait officiellement 6, la classe ultime. Je sais aussi dire "bien" en chinois mais je crois pas que ce soit compté.

Et enfin, les examens, et c'est là que ça se complique: vous pouvez avoir un zatchiot dans une matière, et ne pas avoir d'examens, ou en avoir, ou n'avoir qu'un examen. Je n'ai aucune idée de comment on décide quoi, surtout que j'ai déjà entendu que les zatchioti ne comptaient pas, donc voilà le flou.

Ce qu'il faut vous dire, c'est que vous pouvez avoir 5/5 dans une matière, mais ne rien avoir passé: ça s'appelle un avtomat (les auto deviennent avto, avtomobil). Par exemple, je suis allée à tous les cours, CM comme TD, de traduction anglaise, hop, avtomat. J'ai bien rendu tous mes travaux en IKT/Informatique, hop avtomat. J'ai fait une zoli et intéressante démonstration en phonétique, pas besoin d'aller en examen. Et ça marche pour examens et/ou zatchioti.

 

Perdus ? C'est normal. Bienvenue dans mon monde. 

Dans tous les cas, ça prouve ce que je vous ai déjà dit: ce système valorise plus l'assiduité et le travail en cours qu'un seul examen que le stress peut vous faire rater. En ça, j'aime, je plussoie même.

 

Habitudes et portes-malheur

¤Quand vous entrez dans une maison russe, enlever ses chaussures et les troquer pour des chaussons est obligatoire. Je pense même que ce serait irrespectueux de ne pas le faire.

¤Comme en France, la tradition est d'apporter quelque chose quand vous êtes invités.

¤Ils sont très, comment dire, à l'aise avec l'argent. Moi qui tient les comptes de ce que je dois et à qui, eux ne le réclament jamais, voire ne me laissent pas participer. J'avoue que ça me perturbe, à part un cadeau personne ne paie de choses pour moi, je mets un point d'honneur à participer financièrement quand je fais partie d'un évènement.

¤Si tu ramasses de l'argent par terre ou pose ton sac à main par terre, ils diront qu'il ne faut pas, que sinon, il n'y aura pas d'argent, autrement dit ça porte malheur. Mon sac est constamment par terre et j'ai du ramasser 100 roubles en monnaie avant qu'on me vole mon portefeuille. Du coup, je ramasse plus rien !

Et bien d'autres que je n'ai pas en tête, ça viendra

 

Nommer un russe

Voilà un thème que j'avais à coeur depuis un moment de partager avec vous, mais je n'ai pas pu, vu la longueur de mes posts...

Comme vous le savez surement, un Russe a un Prénom, un Nom et un Patronyme. Mes connaissances en la matière viennent à la base d'un livre russe lu en français, Celui qui sait, d'Alexandra Marinina, et de ce que j'ai pu confirmer sur le terrain. Je ne suis pas à l'abri d'erreurs, je corrigerai plus tard si c'est ça.

 

Dans la sphère familiale et amicale, les Russes s'appellent entre eux par un diminutif. Mais un diminutif chez eux n'est pas forcément comme chez nous: par exemple, pour Xénia, ça donne Ksiousha, ou pour Anna, Annia, ou Annianka, ou juste An, Maria donne Macha. En bref, c'est à la fois diminutif et surnom. Par exemple, Clara donne Clarothka ! Quand ils se présentent, ils peuvent vous donner ou leur prénom ou leur surnom/diminutif, ce qui dans mon cas a pu donner lieu à des quiproquos.

 

Quand on respecte quelqu'un et qu'on lui parle, par exemple un professeur, ou qu'on parle de ce professeur à un élève qui le connait, on utilise le Prénom + le Patronyme: Valentina Nikolaevna. Comme je vous le disais dans l'un de mes premiers posts, les Russes le répètent constamment, quelle que soit la forme employée. Par exemple ici, ils ne diront que peu "vous" mais utiliseront l'appellation.

 

Dans les autres cas où on parle d'une personne, ou en ce qui concerne les célèbrités/politiques, on utilise le Prénom + Nom. On peut aussi n'utiliser que le Nom, comme dans le cas des Ministres ou du Président. Techniquement, je devrais vous parler de Valentina en ajoutant son Nom.

 

Voilà, j'espère que c'est plus clair pour vous !

Liens

Par curiosité, je suis allée voir un peu ce qui se fait sur le net en matière de blog sur les voyages/expats en Russie, et mine de rien y'à de quoi faire, même si la plupart ne sont probablement plus actifs. Voilà quelques unes de mes trouvailles, pour celles et ceux que ça intéresserait !

C'est fini pour aujourd'hui, gros bisous mes ptits loups, je pars en France le 18, je ne pense pas bloguer d'ici là :)