Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Viallou's Adventures in Russia
Viallou's Adventures in Russia
С Новым Годом ! Bonne année !

С Новым Годом ! Bonne année !

 

Okay, après plus d'un an sur Overblog, je viens de trouver comment justifier mes textes. Oui, je suis maniaque à ce point là.

Salut la compagnie, vous m'avez manqué !

 

Suite et fin du stage

 

Les jours se sont suivis et se sont beaucoup ressemblés: Valentina et moi avons fini de nous occuper du fameux article, après moultes modifications étant donné que cette professeure ne sait visiblement pas écrire un article scientifique. Je veux dire, outre les codes peu connus, il me semble EVIDENT que le but est de poser une question, de développer, et de répondre. C'est une put*in de dissertation, mais sur un sujet scientifique, et il faut rassembler d'autres articles et un peu bosser sur le sujet pour l'écrire. Eh bah non, Madame a juste développé. Mais d'où, pourquoi, et vers quoi, alors ça, on pouvait rêver. On lui a demandé une conclusion, elle l'a faite. Oui, c'est bien, mais ça répond à quoi, comme question, déjà ?

Bref, ça a duré vraiment longtemps... Après un nombre incalculable de relecture et aditions, on a finit par boucler le dossier, et envoyer le tout à un journal en Azerbaïjan, qui jusque là ne l'a pas refusé. Oui, en Azerbaïjan, figurez-vous qu'aucun journal français n'a pris la peine de répondre. Bravo, messieurs/dames, bravo, joli. Ca vous prenait 5 minutes pour envoyer un petit e-mail de rien du tout, mais non, autant continuer à prouver que la bureaucratie française est composée d'incapables. J'imagine qu'on en aura pour des années à réussir à redorer notre blason de ce côté là, si on y arrive un jour.

Arg. Enfin bon, je peux vous assurer que j'ai été RAVIE une fois qu'on a eu envoyé ce damned article. Par la suite, à part chercher des sources pour que Valentina écrive son article, ou d'autres journaux de SCOPUS, je n'ai pas fait grand chose. J'ai bu beaucoup de thés, mangé beaucoup de triougolniki fait maison, de la confiture de cassis (enfin, confiture doit pas être exactement le bon mot, c'est plus un écrasé sucré), des butterbröt avec de la mousse de volaille...etc. Disons que Maman Oiseau a bien nourrit Oisillion Clara. 

 

С Новым Годом ! Bonne année !
Nouvelles personnelles

Nouveau colis

 

J'ai reçu un deuxième colis de ma famille, avec encore une BD :D. J'avais vu qu'elle était sortie, et quand mon père m'a annoncé que le colis était parti, j'ai su qu'elle était dedans. C'est le dernier tome en date des Blake et Mortimer, série dont je suis complètement mordue. Pour ceux qui (SACRILEGE) ne connaitraient pas, Blake (Francis, Sirius c'est dans Harry Potter, et c'est Black) est un colonel du MI6 MI5, et Philip Mortimer est un scientifique renommé qui travaille notamment au CNRS. Tous les deux sont amis de longue date, et leurs aventures commencent avec la 3e Guerre Mondiale (si si la 3e), contre un empereur chinois. Blake dirige des opérations de contre-espionnage et Mortimer cherche à construire un avion/fusée permettant de gagner la guerre parce que pendant un bon moment le monde se fait tataner la gueule. Suivent ensuite des aventures du type Tintin avec la recherche de trésor, mais il y à aussi des tomes plus policiers, et d'autres franchement Science-Fiction.  J'adore les premiers tomes, écrits par E.P Jacobs, je suis plus sceptique envers ses continuateurs. Certains tomes plus récents sont bien, d'autres m'ont franchement fait grincer des dents. Le nouveau a le défaut de se situer après Le Secret de l'Espadon (les 3 premiers tomes sur WWIII) et la Marque Jaune, qui est sans doute le tome le plus connu. Du coup, c'est un peu un mic mac. L'histoire est franchement pas mal, bien que mal amenée et bourrée de références à la Marque Jaune. Ca donne un peu l'impression d'un fan service mal mené: "Regardez regardez je fais un clin d'oeil à la Marque Jaune, mais comme vous êtes stupide je le mets super en évidence pour pas que vous le manquiez !!". Ce genre là.  La fin me laisse sur ma faim (haha.), et laisse à penser qu'il y aura une suite. Enfin j'espère, sinon ils auront des explications à donner ! Boudiou !

 

J'ai bien sûr reçu une quantité astronomique de nourriture, une carte d'anniversaire, mais aussi une avance de 200€ sur l'argent que mon père me donne tous les mois. C'est chouette, hein. Bien sûr je m'en suis servie, je les ai changé et j'ai établi un budget SUPER STRICT pour le mois qui arrivait. Mais j'étais amère. Qu'on soit clairs, bien sûr que j'en avais besoin. Mais j'aurai aimé que mon père m'en parle avant. C'est pas que je ne sois pas reconnaissante, c'est que je ne supporte pas qu'on m'impose une aide. Une fois, j'ai découvert sur mon compte un virement de mon père qui pensait m'aider pour les frais vétérinaires de mon chat. Je l'ai appelé, je lui ai dit que je lui revirais directement, et je l'ai fait. Je. Ne. Supporte. Pas. Ca. Je suis capable de demander de l'aide, la preuve Sonia était prête à m'en fournir. Mais je ne supporte pas qu'on me considère comme incapable de me démerder et que du coup on m'impose de l'aide. J'avais une solution, je pouvais me débrouiller sans cet argent. Du coup, dès que j'ai pu, j'ai refait un virement égal à mon père. Je me trouve déjà énormément privilégiée de recevoir de l'argent de sa part tous les mois. Certes je ne peux pas vivre qu'avec ça, mais le montant reste énorme, et beaucoup d'enfants doivent composer sans argent de la part de leurs parents. Je refuse d'en recevoir plus, période difficile ou pas. Faut pas abuser non plus.

 

L'assurance

 

Vous n'allez pas me croire, l'assurance a finit par me répondre. Enfin, c'est vite dit: je leur avais envoyé un mail de relance, puis j'avais demandé à un autre service les clefs internet pour avoir accès à mon dossier, ils avaient redirigé mon e-mail vers le premier service, et à ce moment là de l'histoire je m'arrachais les cheveux. Le 26 Décembre (je rappelle que j'ai fait ma déclaration le 30 Novembre) j'ai reçu : "

Bonjour

Nous venons de recevoir votre declaration de sinistre suite au vol dont vous avez ete victime. Votre declaration n'etant pas arrivée au bon service. Pour l'assistance 24h/24 7j/7, veuillez adresser vos messages directement à...."

Bien entendu j'ai été ECHANTEE de recevoir cet e-mail après avoir reçu de l'argent de mon père. Vachement utile, UN MOIS APRES. Dites-moi en quoi c'est mon problème si leur service de gestion des sinistres n'est pas efficace ? Il faut savoir que ce mail m'a été envoyé par le service MEDICAL. Bien sûr, mon premier réflexe quand je me fais voler, c'est d'aller en parler au service médical de mon assurance.... Si vous voyez ce que je veux dire.

J'ai poliment (si si, juste avec un peu de sarcasme) répondu qu'un moins après, vu que je n'étais pas morte, c'est que j'avais trouvé une solution. Du coup, ils ne m'auront servis à...rien. J'ai une assurance, pour la première fois de ma vie j'ai un sinistre, l'assurance ne m'est d'aucune aide. Normal. Et non, ils n'aident pas à la reconfection de mes papiers volés, hein, si vous vous demandiez.

С Новым Годом ! Bonne année !

Vaughan

 

Je vous l'avais annoncé, mon chat a été malade, est passé près de la mort, j'en ai été minée. Malgré que j'aie en grande partie fait son deuil à ce moment là, j'ai très mal géré lorsque j'ai appris qu'il faisait une rechute, et que mon chéri a du le faire piquer. Nous en avions parlé avant, comme je suis en Russie, il n'était pas garanti que je puisse lui parler par message si il y avait besoin de prendre cette décision, et nous étions d'accord que ça ne servait à rien de s'acharner, Vaughan souffrait beaucoup. Le 23 Décembre, mon Bidou est donc parti, et même aujourd'hui j'ai encore mal. Il aurait eu 10 ans dans 6 jours. Je me suis effondrée devant Valentina quand je l'ai appris, j'ai pleuré tout le chemin du retour au Village. 

J'avais avec ce chat une relation vraiment fusionnelle. Je pouvais passer des heures occupée en lui parlant de ce que je faisais, et il répondait en miaulant. Malgré ma voix de casserole, quand je chantais pour lui il ronronnait toujours, comme pour dire qu'il se fichait que ce soit faux. Il pouvait rester dans mes bras très longtemps, il s'est même endormi plusieurs fois comme ça. Au collège, quand j'avais passé une mauvaise journée, c'est à dire très souvent (la pire période scolaire de ma vie), il m'attendait devant la porte, et montait sur mes genoux alors que je n'avais même pas enlevé mes chaussures, et me calînait jusqu'à ce que j'aie arrêté de pleurer.

Je me souviendrais toujours de quand il est entré dans ma vie, et même si je savais qu'il allait partir, je sais qu'il n'en sortira jamais.

Je ne suis vraiment pas prête à reprendre un chat, il va me falloir du temps pour gérer la mort de mon Bidou. Mon chéri aussi en a été très triste, ce chat restait dans la mémoire de ceux qu'il croisait.

 

La télé

 

Sur une note plus positive, Antoine et moi avons enregistré une émission parlant du Noël "catholique" à la télévision tatare. Je mets des guillemets, étant athée, Noël n'a jamais eu une dimension religieuse pour moi. En gros, on y parle de ce qu'on mange à Noël traditionellement (foie gras, truffes, huitres), des sapins réels et artificiels, de si on sentait la magie du Nouvel An ici, bref, c'est mignonnet tout plein. Et je suis personnellement fana de la musique type téléshopping en fond :

Antoine et son dentifrice

 

Je vous l'avais annoncé, voilà l'histoire:

Sonia ne ferme jamais la porteà clef la nuit, ce que je désapprouve. Donc, je la ferme, mais elle sort, et je ne peux pas l'enfermer dehors. Et quand elle rentre, je dors, et elle ne ferme pas à clef après. Pas que je sois particulièrement parano, mais bon, même chez moi avec mon blond, on ferme la porte la nuit. Outre les vols, j'ai pas envie qu'il m'arrive quelque chose de facheux.

Au début, quand elle re-rentrait, je me réveillais automatiquement en sursaut, en mode "QU'EST CE QUI CE PASSE QUELLE EST L'ARME LA PLUS PROCHE DANGER DANGER". Avec le temps je me suis habituée. Grosse erreur...

Une nuit, mon système nerveux s'est en partie activé, et j'ai entrouvert un oeil. J'ai vu Antoine près de mon lit, et un peu plus tard j'ai entendu Sonia fermer la porte à clef. Ces deux situations étant anormales, j'ai cru avoir rêvé. Le matin, j'étais PERSUADEE d'avoir rêvé. Jusqu'à ce que je regarde mon téléphone et voie des messages d'Antoine disant "Désolé désolé, je savais pas que la porte était ouverte, désolé désolé". Lorsque Sonia s'est réveillée, je lui ai demandé ce qui s'était passé.

Elle m'a expliqué qu'il était bien venu, m'avait déposé quelque chose sur ma table de nuit, qu'elle était restée à demi endormie à le fixer, puis qu'elle l'avait fait sortir et avait refermé la porte. Je précise que même avec lunette ele voit pas clair.

J'ai eu beau chercher, j'ai rien trouvé sur ma table de nuit. Par contre je sentais une forte odeur de menthe... Et là j'ai vu la grosse trace de dentifrice sur mon oreiller. Là, j'ai soudainement trouvé l'histoire bien moins drôle. Encore moins quand j'ai passé la main dans mes cheveux... Et découvert l'ampleur du désastre. Première chose à faire de la journée, rincer mes cheveux à l'eau chaude, super, j'adore.

 

J'ai fait monter Antoine pour lui expliquer ma façon de penser, et là j'ai appris que c'est un mec de son étage qui lui a donné l'idée et lui a filé le dentifrice, et que ce mec était devant ma porte.

Pour ceux que ça ferait marrer, je vais vous rappeler quelques petites choses de rien du tout. Je suis une fille. Elevée dans une société non-égalitaire, par une mère sage-femme qui a vu quantité de femmes violées et tombant enceinte ensuite, avec des grands-parents surprotecteurs qui m'ont inculqué quantité de règles à suivre quand je suis dans la rue. En gros, on m'a appris à avoir peur des autres, surtout des hommes. Notamment ma mère, pour d'autres raisons, m'a appris à ne jamais faire confiance à un homme. JAMAIS. Je vous raconte pas le travail qu'il m'a fallut pour apprendre à faire confiance à mon chéri, et encore, même aujourd'hui, ça me pose des problèmes avec lui. Quand je vois un homme dans la rue, je ne pense pas que c'est un homme, je pense que c'est un violeur potentiel, un agresseur potentiel. C'est l'une des raisons qui me fait penser au sport comme un moyen de me muscler pour me défendre (je pense sérieusement me mettre au krav maga), qui me fait toujours repérer de possibles aides ou témoins ou des chemins pour m'enfuir.

Pour ceux qui pensent que je balise pour rien, vous ne pouvez pas vous mettre à ma place, j'ai été élevée comme ça.

 

Du coup, j'ai été extrêmement en colère contre Antoine, qui non seulement avait trahi ma confiance en entrant dans ma chambre la nuit, mais en plus y avait amené un étranger, un homme, qui sait que ma porte n'est pas verouillée la nuit. Je me suis calmée par la suite, parce que rien n'est arrivé, et qu'au moins, ça apprendra à Sonia à ne pas fermer la porte la nuit.

 

D'ailleurs, dès qu'elle ne dort pas dans le village, ma porte est verouillée. A double tour. Et je sursaute quand même quand j'entends la porte de mes voisins s'ouvrir. Bienvenue dans mon monde !

 

Noël à l'Alliance

 

Je vous en avais parlé, nous avons fêté le Noël français à l'Alliance Française. Je pensais m'ennuyer, mais en fait c'était super chouette !

Antoine, Lauranne (une française qui travaille là bas) et moi avions préparé des minis jeux pour les apprenants, dont un mémo (ils ont pas trop compris les règles, mais se sont amusés, c'est le principal), un Time's Up version célébrités françaises, un cadavre exquis, des proverbes, et des chansons. On a aussi passé des courts métrages français, drôle, stupides ou poétiques.

Il y avait de tout, des jeunes, une petite de 7-8 ans, deux mamis, des quarantenaires, c'était très diversifié ! Leur niveau n'est pas aussi élevé que celui de mes amies universitaires, mais ils comprenaient plutôt bien.

J'ai profité des chansons pour faire une dédicace à ma famille, et chanter Loin du Froid de Décembre, une chanson du dessin animé Anastasia. Quand j'étais petite, c'était la seule chose russe que je connaissais, alors j'ai voulu donner de ma voix pour les russes. Ils nt en échange chanté une comptine du Nouvel An pour nous, et elle est restée dans mon esprit parce qu'elle est très mignonne :) Je crois que c'est l'histoire d'un sapin, mais je n'ai retenu que le début donc je n'en suis pas sûre :/.

On avait préparé un crumble, on a tous partagé nos plats. D'accord, c'est anglais, mais c'est quand même plus simple à cuisiner qu'une tarte ! Et puis personne ne connaissait. D'ailleurs Sonia a adoré, on lui a ramené les restes, elle les a dévoré ! C'est fou ce qu'ils ne connaissent pas ici, ou même en Pologne. J'ai fait un Chili con carne, Sonia ne connaissait pas non plus. Complètement dingue. Pareil pour un brownie, même si je l'ai un peu foiré.

 
Non non je n'ai pas du tout passé une heure à boucler mes cheveux....

Non non je n'ai pas du tout passé une heure à boucler mes cheveux....

Noël  

 

Comme prévu, Sonia, Antoine et moi avons passé Noël ensemble, mais aussi avec Erna, une Arménienne si ma mémoire est bonne, et Manuel , un Colombien je crois. 

On avait tout acheté et fait entré de l'alcool illégalement dans le Village (Non mais vous avez vu ma tête ? Je me fais jamais contrôler, c'est passé comme une danse de Tom Hiddleton: parfaitement). Au menu, soupe de légumes d'Antoine, Poulet aux épices et purée patates/carottes/courgettes, et un crumble banane chocolat.

Je me suis régalée, on a écouté des chants de Noël et du Nouvel An, on a discuté, bu du vin blanc pas mauvais, et trinqué à minuit avec du mousseux passable. C'était vraiment très sympatoche !

C'était aussi la première fois que je cuisinais pour Noël, que je concoctais le menu de A à Z. Et en fait, j'aime bien. Comme vous le savez, j'ai un côté obsessionel qui veut que je sois au contrôle de tout. Des évènements comme ça où je peux dire ce que j'aime ou n'aime pas, où je me retrouve à jongler entre les différents temps de cuissons pour que tout soit chaud, mon cerveau adore. C'est comme une drogue, c'est mauvais d'alimenter ma névrose, mais quand je réussis à tout faire (heureusement pas toute seule), mon cerveau est content. C'est pour ça que j'adore les sudoku, d'ailleurs, le principe est le même, un défi, quelque chose de logique où le hasard n'a pas sa place, la satisfaction d'avoir réussi. Chacun ses névroses, la mienne est parfois vachement utile de ce côté là !

Polina, qui n'a pas besoin de couronne pour rayonner, et la tonne de cadeaux reçus, j'ai vraiment été gâtée !
Polina, qui n'a pas besoin de couronne pour rayonner, et la tonne de cadeaux reçus, j'ai vraiment été gâtée !

Polina, qui n'a pas besoin de couronne pour rayonner, et la tonne de cadeaux reçus, j'ai vraiment été gâtée !

Mon anniversaire
  

Je suis née le 27 Décembre 1993, j'ai donc fêté mes 20 ans en 2013.

J'ai commencé à le fêter peu après minuit, ma famille étant à table (ma grande soeur et son fiancé irlandais, qui vivent, logiquement, en Irlande, étaient là) j'ai été invitée à rester avec eux. Vous voyez l'épisode de Big Bang Theory où Sheldon décide de ne plus sortir de sa chambre mais envoie un robot avec un écran vivre sa vie ? C'était exactement ça ! C'était assez chouette (et j'ai adoré annoncer à mon père qu'il était plus de minuit ici, et un quart d'heure plus tard il a tilté et m'a souhaité un Joyeux Anniversaire). J'ai eu tellement de problèmes familiaux par le passé, maintenant je peux sans risques assurer que j'aime passer du temps avec ma famille proche. Je n'irai pas jusqu'à réenménager chez mon père, mais j'apprécie leur compagnie ponctuelle. Après deux heures de Skype, j'ai fini par aller me coucher. En me réveillant, Sonia m'a offert mon cadeau de Noël/Anniv/Nouvel An (je compte lui ramener de la bouffe de France, donc elle a pas eu grand chose de ma part la pauvre): des chaussettes (eh oui je vous avais dit que j'avais les pieds gelés), le Petit Prince en russe (*o*) et un paquet de Kit-Kat. Qui n'a pas fait long feu

Dans la journée, j'ai travaillé avec Valentina, qui a tenu à acheter un gâteau (75% qui n'était pas de la crème, yessssssssss), et à annoncer a CHAQUE personne qui entrait que c'était mon anniversaire. Du coup, on me l'a pas mal souhaité ! Elle m'a aussi offert des chocolats, des décorations pour le Nouvel An, d'autres chocolats, et du thé. La laborantine de Valentina m'a aussi offert des chaussettes (hihi) et des sous parce qu'elle avait pas d'idée, trop choute.

J'avais cours, mais j'ai pris la professeure de court (ha, ha, je m'arrange pas) puisqu'elle pensait que je ne viendrais pas. Apparemment c'est normal d'être absent le jour de son anniversaire ici. J'aurais pu me libérer bien sûr, mais en France je passe la journée avec ma famille. Ici, je n'aurais rien eu à faire, j'ai préféré aller à l'Université. La professeure m'a offert des chocolats, les élèves aussi (avec une carte bien rose/flashy/girly, mais j'ai quand même aimé), et une des mes élèves, Jenia, avec qui je m'entends particulièrement bien, m'a offert du Tchak-Tchak. Alors ce n'est pas une scie sauteuse, c'est une spécialité du coin. C'est... comment dire... ça ressemble à des petits vermisseaux blancs collés ensembles par une colle jaunâtre. C'est pourquoi j'en avais jamais mangé. En fait c'est une pâtre coupée en morceaux puis recollée avec un truc au miel. Et c'est GRÂVE BON. Quand j'ai eu le courage de goûter, je suis devenue accro, c'est vraiment incroyablement bon ce truc. On dirait des Miel-Pops collés, en moins sucré, et moins sec. J'ai aussi eu une carte, trop chouette.

La professeure a tenu à ce que nous parlions du même sujet que la dernière fois, c'est à dire l'évolution de la famille, le rôle de la femme dans la société, les relations intergénérationelles. La fois d'avant, elle n'avait pas pu assister au cours. J'avais donc justé parlé avec les élèves, en mode discours libre, de ce ma vision sur ces trois sujets, en leur demandant leur avis. Ont été abordés le mariage gay, l'inégalité homme-femme, les familles recomposées, les associations de jeunes qui vont voir les personnes agées isolées (chose impensable ici, les grands parents vivent avec eux s'ils ne vivent pas seuls. Tout c'était bien passé, j'avais simplement donné mon avis. Vraiment, j'insiste, tout allait bien.

Mais, cadeau pour mes 20 ans, ce coup-ci, la professeure est restée, et a voulu instaurer un DEBAT. Yum. Elle a ouvert le feu en disant qu'elle pensait l'homosexualité contre nature, qu'elle était contre le mariage gay bien sûr, ainsi que l'adoption pour eux. Je l'ai écoutée, puis me suis tournée vers les élèves et ai souri, leur disant calmement que mon avis était l'extrême inverse. Je place personnellement l'amour au dessus de tout, qu'il soit entre deux personnes quelles qu'elles soient, ou entre parents et enfant. C'est un lien pour moi plus fort que le sang. Je sais qu'ici c'est un point de vu peu partagé, mais je n'ai fait que donner mon avis, en leur disant qu'en France il y en à qui pensent comme eux, aussi. Le débat a été lancé, et sans suprise la plupart sont de l'avis de la professeure. Certains s'en fichent du moment qu'ils ne se montrent pas. En bref, sujet compliqué, et ce n'est pas moi qui les ferai changer d'avis. J'en ai par contre profité pour leur demander leur avis sur les gens comme moi, sur ceux qui supportent le mariage pour tous. Ils m'ont dit penser que je représente l'avis européen, mais qu'ils acceptent mes idées comme mon avis. Déjà, c'est rassurant. Bien sûr, aux dernière nouvelles, je suis hétérosexuelle et surtout je suis en couple avec un homme, donc ça aide. Je pense que si j'avais été en couple avec une femme, ça se serait beaucoup moins bien passé. Même si ce n'étais pas idyllique, la prof insistant pour me contredire.

 

Sur le sujet des familles recomposées, ils y sont habitués ici aussi, donc pas de souci. Pareil pour les relations intergénérationelles.

Quand on a commencé à parler du "rôle de la femme" (et oui j'ai mimé les guillemets en en parlant), là aussi ça a été compliqué. Côté égalité salariale, ils sont pour. La prof a gentimment tenu à dire qu'au temps de l'URSS ça existait. Oui, mais c'est facile de dire qu'ils obtiennent les même salaires, par contre les même métiers, là... Une femme à la place de Staline, ça serait jamais passé.

J'ai orienté le débat pour parler des métiers, et là tous sont unanimes, les femmes ne peuvent pas faire les mêmes métiers que les hommes, parce qu'elles sont plus faibles. Argument qu'on m'avance très souvent ici. Du coup, là, le débat n'a pas vraiment avancé non plus. Je veux dire, pourquoi aller travailler dans une mine alors qu'on peut rester à la maison se faire les ongles ? J'essayais de leur expliquer que le but c'est pas de mettre des femmes partout, juste de leur en donner la possibilité, ce qui n'est pas le cas. Ensuite, concernant les carrières, j'ai au droit au magnifique "Tu sais si tu choisis de faire une carrière comme les hommes en jupes (si ils utilisent cette expression), aucun homme ne voudra se marier avec toi."

Oui, cette remarque venait d'un homme. J'ai souri, je l'ai regardé droit dans les yeux, et j'ai répondu "Ca tombe bien, je ne me marierais pas avec un homme qui m'empêcherais de faire ce que je veux, dont avoir une carrière." Evidemment, pour eux, c'est étrange. Et puis, je pense qu'on peut dire qu'en France il est plus facile de trouver un homme prêt à aimer une femme avec une carrière qu'en Russie.

Nous avons aussi parlé du harcèlement de rue, beaucoup moins présent ici. Je ne sais pas si c'est l'éducation, la religion, ou les deux, mais en 4 mois ici, je n'ai presque pas été abordée dans la rue. Même en MINI-JUPE. Si, je vous jure. C'est juste incroyablement agréable de se promener sans être agressée verbalement. Je pense que ça doit arriver quand même vu que les filles m'ont lancé des sourires et regards de compréhension. Je leur expliquais qu'étant dans la rue, je ne suis pas un objet, je suis une personne, je ne suis pas là à la disposition de chaque homme. Je ne suis pas dans la rue pour qu'on me parle, en général c'est parce que je vais quelque part, tout simplement. Et là, horreur et damnation:

La professeure me dit "Mais en même temps c'est un compliment, et puis, c'est comme ça que les hommes fonctionnent, si ils voient des jambes, c'est sexuel, ils pensent à venir te parler. Et comme en robe ils voient plus tes jambes, c'est normal"

 

...

...

J'ai sincèrement été choquée. Je lui ai personnellement expliqué qu'une femme en jean ou une femme en robe, nue, c'est la même. Et que si les hommes veulent des femmes nues, il y à Internet. Et que personnellement, quand on me dit "eh, salope, tu suces", je ne le prends pas comme un compliment. J'étais effarée de l'entendre dire ça. J'ai vraiment été soulagée que le cours se finissent, parce que c'était plus désagréable qu'autre chose.

 

J'aurais voulu profiter  de mon anniversaire pour me défoncer la gueule à coup de vodka, apprendre des jeux de boissons aux filles, me réveiller malade et commencer l'année avec une belle gueule de bois. Mais la plupart de mes amies étaient reparties dans leur ville d'origine, donc ça a pas été possible.

A la place, j'ai retrouvé Polina, Nastia et deux de ses amis au centre ville le soir, avec Antoine et Sonia, une bouteille de vin blanc pétillant dans mon sac, et hop nous sommes allées dans un pub irlandais. Polina m'a offert cette magnifique couronne et une superbe bague, et j'ai eu une sucette spirale de Nastia, ça tombe bien, j'adore ça. Pour ceux qui feraient un lien avec plus haut, sachez que je croque mes sucettes, et toc.

 

Si le sous-sol du bar était vraiment style irlandais cosy, j'ai vu des soutien-gorges suspendus au plafond au rez-de-chaussée. Si si, là aussi. C'est une manie ici. Nous avons bu des cocktails et bières, bien discuté. Polina a du partir, nous sommes allés avec Nastia boire dans une ruelle, puis elle aussi est partie. Sonia, Antoine et moi voulions aller en boîte pour finir la soirée (nous ne pouvions pas rentrer avant 6h du mat'), mais pas au Coyote, pitié. Nastia nous a envoyé au 50/50, où on nous a dit que la musique était bof et le style comme celui du Coyote. On nous a recommandé le All Time Bar. 30min de marche plus loin, on s'est fait refoulés comme des malpropres par  un videur. C'était apparemment une soirée de luxe, mais il y à des moyens polis de le dire. Par exemple "Désolé c'est une soirée reservée", et pas "Vous, vous rentrez pas".

 

On a voulu aller dans un bar appelé le KillerFish, mais à 3h, il était fermé. On a finit au Light Café, à siroter des bières et à regarder un homme essayer de peloter sa prise du soir. Une fois, elle le repousse, deux fois, elle le repousse, trois fois, rebelote, pas de pelotage. C'est dingue quand même, si elle veut pas, elle veut pas, si elle change d'avis, crois moi elle te le dira.

 

On a attendu l'ouverture du métro, mais finalement on a pris un taxi illégal pour rentrer. La différence avec un légal, c'est que lui va a 120km/h en ville. Si si, j'ai regardé. On a passé la barrière de sécurité, j'ai pas décidé si le gardien ce jour là était con ou sympa, probablement les deux. On a ensuite gelé devant la porte de notre immeuble, mais à 6h20, j'étais au lit et complètement assomée.

 

Certes, j'aurais pas fêté ça vraiment dignement, mais c'était quand même sympa. Et moi qui n'aime pas le girly, j'aime ma couronne ! Je me suis auto-proclamée Reine des Papillons, de mon pseudo Youtube et PSN, QueenofButterflies. J'ai recouvert le rose de vernis rouge, et je m'en sers quand ça va pas trop, ça me rebooste: je suis une Reine, je suis maîtresse de ma destinée, je suis forte, belle, et j'enmerde ceux qui sont pas d'accord !

Marina et moi

Marina et moi

Le Nouvel An

 

Contrairement à ce qui était prévu, je ne l'ai pas passé dans le village d'origine de mes amies, mais chez Polina, entre amis. Sonia était partie, elle n'est rentrée qu'aujourd'hui, et Antoine était avec ses propres amis.

Nous étions une dizaine, j'ai rencontré la plupart ce jour là. Je suis venue en talons, ce qui a fait hurlé Polina, parce qu'en hiver on ne porte pas d'escarpins, en Russie. Enfin, il faisait 0 degrés, hein, ça va.

Pendant que le dîner finissait de cuire, j'ai découvert les fameux films soviétiques qui passent chaque année à la télévision ici. Et j'ai a-do-ré. Je n'en ai vu aucun en entier, juste la fin d'un et une bonne partie d'un autre, mais je suis fan, je veux absolument les voir. D'abord, le russe est suffisamment compréhensible pour que je puisse suivre sans sous-titres, ce qui est agréable. Ensuite, c'est l'équivalent de nos vieux films type De Funès-Bourvil. D'ailleurs les scénarios se ressemblent, allez savoir qui a inspiré qui. En tout cas, c'est sûr, je vais me les faire !

 

Ensuite nous avons entamé le repas avec l'entrée. Il y avait toutes sortes de salades, et une de ces quantité de nourriture ! Ce que je trouve étrange par contre, c'est que les hommes, quand ils servent l'alcool, n'en propose que rarement aux filles. Ils se servent, c'est admis qu'ils boivent plus que les filles, et proposent de temps en temps. La plupart du temps il fallait que je demande pour boire, mais ça n'était pas un problème.

J'ai découvert une nouvelle méthode pour boire, et je préfère ça à celle que j'utilisais avant: au lieu de mélanger alcool et soft, ils ont un shot d'alcool, un verre de soft. On boit le shot, l'alcool fait son effet, et on adoucit juste après avec le soft. Moi qui trouve la vokda orange vomitive et qui déteste le whisky coca, j'apprécie les deux une fois les éléments séparés. La meilleure idée du siècle. Pour autant, j'ai pas été bourrée, malgré les nombreux toasts (ils toastent dès qu'ils se servent, nouvel an ou pas). 

En plat, poulet délicieusement tendre, patates et carottes. Simplicité, toujours une bonne idée. Il y avait aussi profusion de fruit en dessert.

On a parlé de tout et de rien, puis est arrivé le moment du discours du président. Ils l'ont tous écouté, en faisant des remarques de temps en temps (tous n'adorent pas Poutine), puis ont sonné les 21 secondes avant le Nouvel An. La tradition ici pendant ce temps est d'écrire sur un bout de papier un voeu pour soi, de l'enflammer, de mettre les cendres dans le verre et de boire le tout. Je l'ai fait. Déjà que le champagne russe est dégueulassissime, je sais pas si ça aidé ou empiré la chose, mais bref, berk berk berk. Et berk.

Je savais qu'ils allaient chanter leur hymne, mais rien ne m'avait préparé à ce spectacle: ils se sont mis à HUUUUUUUUURLEEEEEEEER leur hymne national, de toute la force de leurs poumons. Fliiiiippant. Mais bien marrant!

Après quoi on a trainé, discuté, écouter de la musique, fait la fête quoi. J'ai vraiment passé un super moment en tout cas !

 

Les perspectives de 2014

 

¤Après le Nouvel An, je suis rentrée, et ai passé 4 jours à comater dans mon lit, appréciant d'être un peu seule. Y'à des moments comme ça. Puis je me suis remise à l'écriture de mon mémoire, j'ai aussi des rapports de stage à écrire.

¤Cette année, je vais terminer ma troisième année de licence. Je vais avoir de la paperasse à gérer concernant l'échange international une fois rentrée en France, puis je vais repartir en Août. Si tout ce passe bien, mon Blond et moi allons passer une partie du mois à voyager en Russie, découvrir un peu autre chose que ma chambre étudiante. Entre temps j'espère bosser un peu.

Une fois définitivement rentrée, je vais m'inscrire en Master Pro LEA, encore à Paris 3. J'aurais vraiment voulu éviter d'y retourner, surtout à l'Inalco, mais c'est le seul cursus qui corresponde exactement à ce que je veux: une formation majoritairement commerciale, en anglais ET en russe. J'aurais en deuxième année un stage de 6 mois à faire dans un pays anglophone.

Je vais devoir jongler entre travail et études, car je pense que je n'aurai plus droit à la bourse. Je pense m'inscrire en examen final partout, c'est à dire n'avoir aucune obligation d'assiduité, pour pouvoir mieux gérer mon emploi du temps.

 

¤Dans ce que je souhaite réaliser, il y à aussi un rêve de geekette. J'économise pour pouvoir me faire un gros cadeau en rentrant: la PS4, la XboxOne, et la WiiU. Les trois en même temps. Je vais faire le bonheur d'un vendeur, mais surtout le mien ! J'accumule de l'argent depuis des années, et je continue d'ailleurs, alors je vais essayer de m'en servir pour me faire plaisir. Je dis ça, mais cet argent devait me servir en Russie, j'arrive juste pas à l'utiliser. Picsou en action.

 

¤Dans deux semaines, je vais rentrer en France: du 18 janvier au 2 février. Ca va être l'occasion de revoir mon chéri, ma famille, mes amis ! Je vais aussi refaire une carte d'identité, une carte vitale, un permis... Mais pour compenser, un tatouage est en vue également ;). Je veux aussi voir le Hobbit, que je n'ai pas vu, et jouer à Assassin's Creed 4, au dernier Ratchet et Clank, et j'ai juste une TONNE d'échanges pokémon à faire ! Et une exposition sur les robots à voir à Paris !

 

 

Oui, je sais, je devrais moins écrire plus souvent, mais ça dépend de mon envie, désolée pour les pas-trop-gros lecteurs ;)

Je vous souhaite plein de bonnes choses pour 2014, du bonheur, de la réussite, et surtout, restez vous-même, c'est important !